Les enseignants

Ryôtan Tokuda Sensei

tokuda

Après avoir envisagé une carrière militaire, Ryôtan Tokuda-Igarashi (1938) entreprend des études de philosophie bouddhiste à l'Université de Komazawa (Tokyo). Il y suit notamment l'enseignement de Kodo Sawaki (1880-1965), qui insistait sur la nécessité d'un retour à la pratique authentique de zazen. En 1968, il est envoyé au temple de Busshin-ji à Sao Paulo (Brésil), jusqu'alors réservé à la communauté japonaise de la ville. Ryôtan Tokuda va ouvrir les portes du temple à l'ensemble de la population avant de parcourir le pays pour y fonder des temples et centres de pratique ouverts à tous. Il reçoit la transmission de Ryohan Shingu, premier superintendant général de l'école Sôtô pour l'Amérique latine. Arrivé en France à la fin des années quatre-vingt, Ryôtan Tokuda y fonde l'Association Maha Muni (« Le grand silence »), le Centre Zen Maha Muni Paris et le monastère d'Eitai-ji dans l'arrière-pays niçois.

 


Michel Mokusho Deprèay

michel0

Michel Mokusho Deprèay (1950) pratique le zen depuis 1995. Il crée le centre Shikantaza en 1996 et reçoit en août 2000 l'ordination de moine de Ryôtan Tokuda avec qui il pratique pendant 13 ans. Président de l'Union Bouddhique Belge (UBB) de  mars 2009 à mars 2012, il met en place un programme de post-graduat en philosophie et éthique bouddhiques. Il est membre de l'association Buddhist Teachers in Europe et cofondateur des Rencontres Bouddhiques qui se sont tenues deux fois par an au Musée Royal de Mariemont jusque fin 2017. En 2015, sur la recommandation de Joshin Bachoux Sensei, il séjourne une première fois au Sanshinji, le temple fondé par Shohaku Okumura à Bloomington (IN, Etat-Unis). L'année suivante, il devient le disciple d'Okumura Roshi et entame alors un parcours comprenant deux séjours de trois mois (ango) au Tosho-ji, un temple de formation de l'école Zen Sōtō au Japon (préfecture d'Okayama). En 2018, Okumura Roshi vient à Mons pour l'inauguration du temple Daishinji. De début avril à fin juin 2019, Mokushō occupe la fonction de shusso (chef des moines) au Sanshiji. Durant cette période, il dispense régulièrement des enseignements sur le Xin Xin Ming, un poème chinois du VIe siècle. A la fin de l'ango, il participe au "combat du Dharma", étape précédant la transmission du Dharma. Prévu en octobre 2020, cet événement a été reporté en raison de la pandémie de Covid-19.


Guy Tenshin Crokaert

Guy Tenshin Crokaert (1960) a commencé à pratiquer le zen en 1977 avec Maître Deshimaru, dont il reçoit l'ordination de moine en 1980. En 2008, il crée le Centre Bouddhiste Zen des Pagodes à Bruxelles. Profondément touché par la personnalité d'Okumura Roshi et ses enseignements lors de sa venue au Daishinji en 2018, il décide de poursuivre la pratique dans son sillage.


Joshin Bachoux Sensei

joshinbachoux

Après plusieurs années passées au monastère de Zuigaku-In sous la conduite de Maître Moriyama, de qui elle reçoit l'ordination de moine, puis le Sceau de la Transmission du Dharma, Joshin Bachoux Sensei rentre en France en 1992 pour y enseigner la Voie du Bouddha. Elle fonde un monastère, La Demeure sans Limites, à Saint Agrève en Ardèche. En 2013, elle transmet le temple à sa disciple, Jokei Lambert Sensei, et crée l'association Montagnes et Forêts du Zen. En 2009, elle publie un recueil de textes (Journal de mon jardin zen, réédité depuis chez Points sous le titre Tout ce qui compte en cet instant) et est l'invitée d'Edmond Blattchen dans sa prestigieuse émission « noms de dieux » (RTBF). Joshin Sensei organise régulièrement des journées de pratique et des retraites résidentielles en France et en Belgique. Elle publie également des chroniques dans la revue chrétienne « La Vie ». Joshin Sensei est à l'origine du projet "Viellir ensemble dans le Dharma", qui est maintenant repris par une de ses disciples, Danielle R. Plus d'infos et contact.

 


Shohaku Okumura Roshi et Hōkō Karnegis

hojosan and me 3

Shohaku Okumura Roshi est né à Osaka en 1948. Il reçoit en décembre 1970 l'ordination d'Uchiyama Roshi au temple d'Antaiji où il pratique jusqu'au départ à la retraite de son maître en 1975, année où il reçoit la transmission de celui-ci. Il se rend alors aux USA où il contribue à la fondation du Pionneer Valley Zendo dans le Massachusetts. En 1981, il rentre au Japon pour des raisons de santé et se met à traduire en anglais des textes de son  maître Uchiyama et de Maître Dōgen (1200-1253), fondateur du Zen Soto. De retour aux USA, il enseigne au Minnesota Zen Meditation Center de Minneapolis (1993-1996). En 1996, il fonde le  temple de Sanshinji à Bloomington (Indiana). Il assurera également pendant 13 ans (1997-2010) la direction du Soto Zen Buddhism International Center à San Francisco. Okumura Rōshi consacre sa vie à enseigner la pratique de zazen héritée de son maître, et à traduire et commenter l’œuvre de Dōgen Zenji.

 En  2016, Hōkō Karnegis (à droite sur la photo) est intronisée vice-abbesse de Sanshinji. Avant de rejoindre ces nouvelles fonctions, Hōkō-san était responsable de la communication au Hokyoji Zen Practice Community dans le sud du Minnesota et directrice de la pratique ad interim au Milwaukee Zen Center. Ordonnée par Okumura Roshi en 2005, elle a reçu la transmission en 2012. Hōkō-san a séjourné dans plusieurs temples de formation au Japon avant d'être reconnue kokufusaifukyoushi (enseignante internationale) par la Sotoshu et pratiquante de baika, un type d'hymnes bouddhistes japonais créé par la Sotoshu en 1952. Elle deviendra abbesse de Sanshinji en 2023.

template joomlatemplate joomla gratuit
2021  Shikantaza, Centre de pratique du Zen à Mons   globbers joomla templates